>> Tout est relatif

Sur la surface vierge d'un carreau de faïence blanc, j'ai écrit à l'aveugle avec une bougie blanche pour crayon. A l'approche de la flamme j'ai révélé - comme on le ferait en soufflant sur un dessin tracé dans la buée - les trente-cinq mots de la langue française qui commencent par CONFI. On notera que confiné et confinement, des mots de circonstance à ce moment là, n'arrivent qu'à la treizième et quatorzième place.
    
Ce travail d'écriture est une façon d'exorciser, comme avec un ex-voto, une période d'inquiétude : celle du confinement dù à la crise sanitaire provoquée par le virus inconnu Covid 19. C'est aussi un hommage rendu à la poétique des mots suscitée par les voisinages improbables qui se créent dans la géométrie entrecroisée des jeux de lettres, ou celle provoquée par la rationalité apparente de l'ordre alphabétique en usage dans les dictionnaires.

Cette écriture à la maîtrise toute relative charbonneuse et accidentée, confère à chaque mot mille fois tracé, calligraphié, imprimé, prononcé, une fraîcheur nouvelle.

 

Réalisée au printemps 2020, cette œuvre de forme et dimensions variables se compose de trente-cinq éléments.

Matériaux : carreaux de faïence blancs 15 x 15 cm, cire, noir de fumée.

 


2

 

 1

 

 

 

     1 - Page des mots croisés du journal Détective - n° 8,

          20 Décembre 1928, p. 15

              Source : revue hypermédia - art. de Paul Aron , Les mots croisés de Détective, ou

             l' Œudipe sans complèxe.

 

 

     2 - Ex-voto dans la basilique Notre Dame de la Garde - Marseille    

             © Frédéric D.- http://www.photos-provence.fr










    Ensemble des trente-cinq éléments de la série.

  > Cliquer pour agrandir <