>> Tout est relatif

Sur la surface vierge d'un carreau de faïence blanc, j'ai écrit à l'aveugle avec une bougie blanche pour crayon. A l'approche de la flamme j'ai révélé - comme on le ferait en soufflant sur un dessin tracé dans la buée - les trente-cinq mots de la langue française qui commencent par CONFI. On notera que confiné et confinement, des mots de circonstance à ce moment là, n'arrivent qu'à la treizième et quatorzième place.
    
Ce travail d'écriture est une façon d'exorciser, comme avec un ex-voto, une période d'inquiétude : celle du confinement dù à la crise sanitaire provoquée par le virus inconnu Covid 19. C'est aussi un hommage rendu à la poétique des mots suscitée par les voisinages improbables qui se créent dans la géométrie entrecroisée des jeux de lettres au fil des parutions journalières, ou à celle provoquée par la rationalité apparente de l'ordre alphabétique en usage dans les dictionnaires.

Cette écriture à la maîtrise toute relative, charbonneuse et accidentée, confère à chaque mot mille fois tracé, calligraphié, imprimé, prononcé, une fraîcheur nouvelle.

 

Réalisée au printemps 2020, cette œuvre de forme et dimensions variables se compose de trente-cinq éléments.

Matériaux : carreaux de faïence blancs 15 x 15 cm, cire, noir de fumée.

 


2

 

 1

 

 

 

 

     1 - Page des mots croisés du journal Détective - n° 8,

          20 Décembre 1928, p. 15

              Source : revue hypermédia - art. de Paul Aron , Les mots croisés de Détective, ou

             l' Œudipe sans complèxe.

 

 

     2 - Ex-voto dans la basilique Notre Dame de la Garde - Marseille    

             © Frédéric D.- http://www.photos-provence.fr










    Ensemble des trente-cinq éléments de la série.

  > Cliquer pour agrandir <