>> Minna no ie

Minna no ie signifie "notre maison" en japonais. C'est à la croisée d'un origami, et d'un ikébana, deux éléments forts de la culture japonaise, qu'est née l'idée de cette maisonnette. Deux minces plaques de cire rose pliées et soudées forment des murs et un toit. Les murs sont gravés d'une texture qui rappelle celle de la peau, et un trou ménagé dans le toit permet à un mince bouquet de s'épanouir dans l'espace. Posée sur un support de feutrine verte, la maison prend alors des allures de nénuphar.

 

Ex-voto ou talisman porte-bonheur, cette maison de cire matérialise l'espoir des familles touchées par le tsunami du 11 mars 2011, dans un avenir qu'elles ont choisi de reconstruire ensemble. Le projet "maison pour tous" porté par l'association Japonaide, ambitionne de les y aider.

 

Cette œuvre miniature a été créée en 2012 en 30 exemplaires numérotés. Elle à été mise en vente lors d'un concert-exposition organisé par la pianiste Mirei Tsuji, pour recueillir des fonds.

 

En savoir plus : http://japonaide.org/2012/11/une-soiree-entre-amis-pour-le-japon-rapport-fr/


 1                                                                                      © Mario Fourmy  


 2

Hiver 2018, six ans après... le porte-bonheur est toujours là.

 

1- A Paris

2- A Strasbourg